Nusa Lembongan

11/1

Nusa Lembongan

Après un bon petit déjeuner, je dis au revoir à la famille du Shana et à Bastien. Bientôt le shuttlebus est devant la porte et c’est parti – d’abord pour un tour d’Ubud puis la route pour Sanur. D’ici partent les petits bateaux allant sur l(île de Lembongan.

Arrivés à Sanur, nous embarquons aussitôt. La mer est plutôt calme et la traversée ne prend qu’une grosse heure.

J’ai de la chance : le « Pacific Inn » où j’habitais l’année dernière a encore une chambre – la plus belle. On me la donne à prix d’ami. Parfait !

Là-dessus il est midi et la patronne me prépare gentiment un Mie Goreng. C’est le plat passe partout en Indonésie, le Nasi Goreng, à base de riz, lui fait un peu concurrence.

Il est maintenant l’heure de tester le lit pendant une petite sieste. Avec le beau soleil qu’il fait, il faut rester à l’ombre en début d’après-midi ! Ce lit est parfait, comme l’est toute ma chambre, vestibule et grande salle de bain. J’ai même un rockingchair chair !

Ensuite, je fais le fainéant sur les transats de bord de mer. Puis une petite promenade dans Jungutbatu, le premier village quand on arrive. Le deuxième, dépourvu de hébergements porte le nom de l’île : Lembongan.

L’île a quelques pistes en macadam, tellement étroites que, quelques triporteurs exceptés, c’est le royaume des vélos et motos. On peut aussi marcher à pied,mais attention aux raidillons, l’intérieur est assez montagneux…

Depuis l’année dernière, on a vu arriver quelques cafés internet et je profite pour vérifier mon courriel.

Ce soir, un orage monstrueux, qui a mis du temps à arriver, s’est abattu sur Jungutbatu, des éclairs comme une centaine de revues de presse, toutes en même temps, coupure d’électricité et inondation générale. On n’avait qu’aller se coucher.

12/1

visite à Cenigan

Ce matin, j’ai eu mon scooter que j’avais demandé la veille. Je pars peu après le petit déjeuner, direction : le village de Lembongan et le petit pont suspendu jaune qui relie Lembongan à Cenigan.

L’orage a laissé pas mal d’eau et de sable sur la route et je fais très attention. Un autre danger sont les micro-camions qui ont apparu depuis l’année dernière : ça prend toute la route…

Le petit pont suspendu est toujours debout et me voilà sur l’île voisine. Cenigan. Elle est coincée entre Lembongan et la plus grande : Nusa Penida. Je vais visiter cette dernière demain.

Je fais un arrêt café au Kopi Break Shop et salue la petite famille. Le bébé de l’année dernière a déjà 2 ans et demi et madame attend un deuxième. Accueil chaleureux.

un petit garnement!

Cenigan commence a être découverte par les touristes : quelques maisons en plus et quelques warungs. Le projet d’hôtel à Cenigan point, moribond l’année passée, a été ressuscité et les travaux vont bon train. Dans quelques années, on aura élargi les chemins et le petit pont et il y aura des voitures partout…

Il faut dire que cette petite île a des attraits certains : de belles baies à eau turquoise et sable blanc , de beaux rouleaux pour les surfeurs et des falaises abruptes et romantiques.

falaises de Cenigan point

plage des surfers

je déjeune au « kopi Break » et rentre faire ma sieste.

A 17h débute la grande cérémonie au temple. Cette fois-ci, j’ai le Sarong réglementaire, le bandeau en ceinture est prêté par madame qui m’aide également à nouer le Sarong comme il faut.

Je ne comprends que peu de la cérémonie. Je décèle tout de même plusieurs étapes : mouvements de nage, les mains ouvertes vers le ciel, geste de laver les mains, le visage. Entre ces gestes rituels, le « prêtre » ? entonne des mélopées assez périlleuses, passent aussi des aides qui aspergent les croyants d’eau et donnent des grains de riz.

cérémonie au temple

Il y a tout un passage où, baguettes d’encens allumés, on présente des fleurs au ciel après les avoir passé dans la fumée odorante. On les met ensuite derrière les oreilles ou dans les cheveux. On se colle les grains de riz au front. Encore une aspersion généreuse et tout le monde rentre chez lui.

De l’eau, des fleurs et du riz, c’est simple…mais sympathique.

Puisque je ne comprenais pas les paroles, j’ai pu apprécier d’avantage la musique de l’orchestre Gamelan. Je vous garantis, Glass n’a rien inventé !

13/1

Après le petit déjeuner, Froggy vient me chercher pour aller en bateau sur l’île de Penida. C’est la plus grande du trio et un peu oubliée par le tourisme. Pour encore combien de temps ? En partant de Lembongan, on aurait eu une très belle vue sur les sieurs des volcans : gunung Batur et gunung Agung si les nuages et la brume ne cachaient presque tout.

batur et Agung dans leurs brumes

Arrivé à Toyapakeh, le premier des deux vrais villages (l’autre est Sampalan) j ‘ai pu négocier un très bon prix avec un autochtone pour visiter l’île. En moto, moi derrière et Nas au guidon. Contrairement à l’avis de mon « Lonely Planet », la grande majorité des petites routes sont en assez bon état. Mais c’est un terrain montagneux et la moto a toutes les peines à grimper.

D’abord, cette île est un vrai bijou !

Les cultures de cassava alternent avec des palmeraies, bananeraies, mais très peu de riz et la forêt tropicale. Cet îlot calcaire est entrecoupé par des vallées profondes. Les petites routes suivent comme elles peuvent ce profil hachuré.

Après une courte visite du marché de Sampalan, nous commençons une longue montée vers un temple de montagne sur le point le plus haut de Penida (600m). Nous passons quelques éoliennes (station expérimentale?) et quelques m2 de panneaux photovoltaïques. Pas de signe d’activité…

Ce temple, assez étendu pour une si petite île, avait, hormis nous, juste un autre visiteur.

temple de montagne

détail

Cap sur la cascade. Elle verse directement dans la mer, ce qui est plutôt rare. Je l’ai vu d’en haut mais opté contre la descente de 400m de dénivelé par un escalier raide et glissant pour voir son point de chute…

Entretemps, je commençais a sentir l’effet des cahots de la route sur mon tendre fondement d’ex-motard. Une baignade sera le meilleur remède contre ça ! En route pour « Crystal Bay Beach ».

Ah, que l’eau est agréable ! L’endroit est presque désert. Un groupe de jeunes d’Hawaï nous rejoint un peu plus tard. Sinon, il y a une dizaine de petits du village voisin qui nous assaille pour vendre quelques bijoux, très mer.

crystal bay

une plage de rêve

Il est temps de rentrer à Toyapakeh et remplir les estomacs. Froggy arrive et me ramène à Lembongan. Cette île doit être inscrite sur les tablettes des vacances parfaites !

14/1

C’est mon dernier jour sur Lembongan. Je vais faire le tour de l’île dans le sens des aiguilles d’une montre en commençant par la forêt de mangroves. Ici, je prends encore une dose de liquide chez Made sous forme d’un bon café balinais accompagné de cacahouètes fraichement grillées en compagnie de quelques gousses d’ail. Une petite plage à eaux calmes et très limpides invite à espionner les poissons habitant les mangroves.

mangroves

Ma route continue côte sud. Elle se trouve régulièrement inondé par la marée, elle traverse les mangroves.

Bientôt les mangroves cessent et l’industrie d’élevage des algues reprend ses droits. Il faut s’habituer à cette odeur des algues qui sèchent entre mer et route.

Une dernière visite chez mes amis du « coffee break ». Ici, je prends mon dernier déjeuner sur l’île : des brochettes de poisson mariné haché finement qui entoure les petites baguettes de cœur de bambou tendre. Hmm !

la petite familie du kopi break

Et je rentre. C’était une très belle journée et le coucher de soleil se montre digne d’elle.

15/1

Adieu Nusa Lembongan, Nusa Cenigan et Nusa Penida. Ici, la vie est encore simple. Pour combien de temps encore ?

 

Mon bateau qui me ramène sur Bali est à 8h (heure balinaise et flexible… )

Publicités

A propos peomeyer

en retraite, voyageur invétéré, intérêt spécial: Asie du sud-est
Cet article a été publié dans Bali, nature, plage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s