UBUD

25/12

Ubud

Ce matin, Cadé et Candi vont me conduire à Ubud. Je prends congé du beau lac et on s’embarque vers 10h.

Je connais maintenant la route suffisamment : on longe d’abord Tamblingan et Bratan par la route de la crête (bord de la caldera), puis on descend par la forêt des singes vers Bedugul sur le lac Buyan. On grimpe de nouveau au bord du cratère pour enfin descendre vers le sud et Ubud. J’avais bien préparé notre chemin dans Ubud et nous arrivions au Sania’s le doigt dans le nez.

L’auberge est éloignée de la rue centrale, la monkey forest road, par un petit chemin. On y est au calme. Accueil agréable et une belle chambre à mi-côteau. Une piscine impeccable est là pour se rafraîchir si besoin.

Une fois installé, je me mets en quête du Warung de mes habitudes – histoire de voir si, des fois, mon ami Teoh n’y déjeunait pas…

Bien sûr, on se rencontre juste devant.

Les filles du Warung (Warung « Lokal ») se souviennent de nous nous accueillent avec le sourire.

On commande notre repas, précédé par le jus de mangue , devenu quasiment rituel.

Peu après Caroline, l’amie de Teoh nous rejoint et nous finissons le dîner à trois.

Nous nous donnons rendez-vous au Lotus Café pour le soir. Mais la très forte pluie qui tombe alors, nous a empêchés de nous retrouver autour du bassin à lotus. Il faut dire aussi que le Lotus avait prévu un grand dîner de noël et que trouver une table pour trois, sans réservation, était illusoire.

Je rentre entre les gouttes de pluie et rédige un peu avant de me coucher.

26/12

Ce matin, Teoh et moi faisaient des chassés croisés : moi, je descendais à son hôtel et lui montait au mien, mais pas par le même chemin… Encore une fois, le warung nous a permis de se retrouver.

En passant, je peux observer la future équipe championne de Bali :

les futurs champions

On a des plans pour demain et nous voyons avec un chauffeur de taxi l’itinéraire de demain. Il s’annonce assez » costaud…

27/12

Une grande boucle

Nous partons ce matin sous le soleil. La première halte nous permet d’admirer de très photogéniques terrasses de riz :

de belles rizières

Ensuite, c’est un très beau temple en bord de rivière. Devant l’entrée, on a de généreux bassins pour les ablutions. Si tôt le matin, on a la place tout pour nous

temple

Une femme avec son bébé contemplent les poissons:

Femme, bébé et poissons

Après, nous nous dirigeons désormais vers le nord. On a des vues bien dégagées vers Gunung Agung et Gunung Batur, qui est notre but ce matin. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de prendre une photo, chose regrettable, parce que, plus tard, les nuages les cachent…

Sur cette route, La jungle et les champs alternent ; ce sont principalement des rizières. Mais ici on plante aussi des cajous, cacahouètes, et plus en hauteur, de l’ail et de goûteux petits oignons. Malgré l’omniprésence du royaume végétal, il est intéressant de constater l’amour des Balinais pour les fleurs et arbustes décoratifs. la moindre petite cabane est ainsi embellie.

Nous nous arrêtons à un temple très renommé : Pura Tirta Empul

Tirta Empul

Ici, j’attrape Teoh en pleine action.

Teoh en forme comme toujours

Pas très loin sur notre itinéraire, nous trouvons le plus ancien monument de l’île : Gunung Kawi .

J’admets que j’ai eu la faiblesse de m’arrêter la descente des centaines marches raides vers le fond de la vallée très encaissée. J’avais trop chaud. Caro et Teoh se sont très bien accomplis de cette tâche.

Arrivés à Kintamani et le majestueux Batur, celui-ci était de nouveau caché par les nuages.

Un orage éclate et la scène vire au décor de théatre de tragédie.

vue dramatique

Ici, nous attendons la fin de la fin du monde en mangeon, pas trop mal, d’ailleurs.

Nous visitons un dernier temple : Pura Besakih.

Il est très étendu, 27 bâtiments se sont agglomérés au fil des années. Un imposant escalier mène à un premier groupe de pagodes.

l'entrée

une porte

C’est le dernier temple pour aujourd’hui et moi, je suiçs bien fatigué. Teoh et Caro, pas du tout…

Nous empruntons pour le retour la très pittoresque route de la vallée de Sidemen : une orgie de forêt vièrge, de rizières et de plantations de cajou. Magnifique !

Nous passons l’ancienne ville royale de Klungkung, assez paysagée, et tombons sur une cérémonie en pleine rue dans un village.

pauvre offrande...

Cela nous donne faim et nous décidons de faire un dîner aux chandelles en mangeant du Bebek betutu (canard rôtie), plat légendaire. Facilement un des meilleurs que je n’aie jamais mangé.

Bien nourris, nous nous séparons : Le lendemain, Caro va aller à Denpasar pour s’envoler, Teoh va prendre le bus pour la côte nord, puis Java, et moi, je reste encore une journée avant de prendre le bus pour Padangbai.

28/12

les jardins botaniques

La journée s ‘annonce « tendance pluie » ce matin. Néanmoins, j’arrive à passer la matinée au sec. Visiter un jardin botanique à Bali est comme offrir des gâteaux  à un pâtissier… Bali EST un jardin !

Je vois des plantes intéressantes :

bamboo

une déesse

Sinon, la promenade est très agréable, le long de la rivière et dans les côteaux. Une fois remonté, j’ai gagné largement mon jus de mangue – quel nectar !

Je passe l’après-midi en faisant pas « grand-chose » sauf organiser mon itinéraire vers Lombok, demain.

A propos peomeyer

en retraite, voyageur invétéré, intérêt spécial: Asie du sud-est
Cet article a été publié dans Bali. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s